法语辅导热招
您的位置:外语教育网 > 法语 > 法语学习 > 法语阅读 > 正文

la cuisine

2006-07-13 15:24   我要纠错 | 打印 | 收藏 | | |

1 PRÉSENTATION

cuisine, préparation des aliments destinés à la nourriture humaine. La cuisine fait appel à toute une gamme de techniques, dont l’application de la chaleur sèche, l’immersion dans des liquides ou des corps gras chauds, la salaison, le fumage et le marinage.

L’art culinaire se divise en deux catégories : la cuisine familiale et la grande cuisine, conçue comme une véritable quête esthétique (voir Gastronomie). En théorie, cette distinction est fondée sur les divergences entre une cuisine quotidienne et un art raffiné. Mais, en réalité, elle a toujours été un peu vague, surtout depuis qu’un nombre croissant de personnes, mieux informées, mieux équipées et disposant d’ingrédients autrefois rares, s’initient à l’art culinaire chez elles et essaient d’égaler le travail des cuisiniers professionnels.

2 ORIGINES DE LA CUISINE

La cuisine est probablement apparue entre la découverte du feu et le début du néolithique, des centaines de milliers d’années plus tard. Avant que les Hommes n’apprennent à allumer le feu et à le maîtriser, ils mangeaient leur nourriture crue — baies sauvages, noix, insectes, poissons et gibier. Puis, ils apprirent à la cuire. Avant l’apparition de divers récipients en terre, il y a 7 000 à 12 000 ans, les aliments étaient rôtis au-dessus du feu ou grillés à côté, ou bien encore enveloppés dans des feuilles et cuits sur les braises. L’invention de la poterie autorisa des méthodes de cuisson relativement élaborées telles que l’ébullition, la cuisson à l’étouffée, le braisage, la friture, ainsi que, peut-être, une forme primitive de cuisson au four. Ces techniques, associées à la domestication d’animaux pour leur chair et pour leur lait, ainsi qu’à la culture de végétaux comestibles (voir Agriculture, origines de l’), ouvrirent la voie à ce qui devint bien plus tard la cuisine.

C’est à partir de l’Antiquité que, peu à peu, la cuisine devint plus qu’un simple moyen de s’alimenter. Le souci de la quantité perdit son caractère prépondérant, et les hommes commencèrent à s’intéresser au goût et à la qualité. La cuisine se mua progressivement en art.

3 CUISINE ET SOCIÉTÉ

Les habitudes culinaires ont toujours été influencées par les règles sociales de chaque région. L’importance du facteur culturel se fait sentir, par exemple, dans les modifications apportées par les différentes vagues d’immigration.

Ainsi, sur le continent américain, l’évolution de la cuisine a été marquée par l’origine ethnique des colons, nuancée par les ressources locales. Aux États-Unis, on note des influences britanniques, allemandes, néerlandaises, créoles et africaines. En Amérique latine, des influences espagnoles, portugaises et africaines. Les conditions de vie jouent également un rôle capital. Ainsi, au Canada, les aliments étaient cuisinés, à la manière française ou anglaise, de façon à satisfaire à d’importants besoins énergétiques, conséquence de la rudesse du climat.

4 MODES DE CUISSON

Il existe cinq modes de cuisson de base. Les aliments peuvent être plongés dans un liquide tel que de l’eau, du bouillon ou du vin (pochage, cuisson au bouillon ou à l’étouffée), immergés dans des graisses animales ou de l’huile (friture), exposés à la vapeur (cuisson à la vapeur et, dans une certaine mesure, braisage) ou à la chaleur sèche (rôtissage, cuisson au four, cuisson au gril) ou bien encore poêlés dans de petites quantités de graisses chaudes (sautés). La préparation des aliments dépend donc autant des combustibles disponibles que des ustensiles utilisés.

Ces cinq modes de cuisson, avec quelques variantes, peuvent être utilisés pour n’importe quel aliment, mais, traditionnellement, chacun s’applique plus spécifiquement à des aliments précis. Par exemple, les beignets sont frits, de nombreux légumes sont cuits à la sauteuse, etc. Cela dit, certaines viandes peuvent être aussi bien rôties qu’accommodées en ragoût : tout dépend de l’effet et du goût recherchés.

Les aliments à bouillir sont généralement plongés dans un liquide, parfumé ou non, pendant une période assez longue. Les ragoûts sont cuits dans une sauce épaisse, constituée du jus de la viande, d’eau, parfois de farine. Il existe une grande différence entre frire et sauter (le wok chinois étant un bon exemple de cette dernière technique) : la friture produit une surface craquante en enfermant l’humidité naturelle à l’intérieur de l’aliment, tandis que, lorsque l’on fait sauter un aliment, le jus naturel se mélange généralement à la graisse située au fond de la poêle, enrobant le mets d’une légère sauce. À la différence de la cuisson à la vapeur qui n’expose pas l’aliment aux liquides, le braisage brunit l’aliment dans la graisse, puis le met en contact avec un peu de liquide dans un récipient muni d’un couvercle hermétique. Les aliments rôtis étaient, à l’origine, exposés à l’action directe du feu ou posés sur des braises chaudes, mais la rôtisserie est maintenant synonyme de cuisson au four, c’est-à-dire en chaleur sèche dans un four fermé. La cuisson au gril, dans un four ou au-dessus d’un feu de braises, expose la viande à l’action directe d’une chaleur plus intense, qui « brûle » les surfaces pour garder tout le jus à l’intérieur de la viande.

5 MATÉRIEL DE CUISINE

Les cuisiniers disposent d’un matériel varié : cuisinière ou table de cuisson, plan de travail, couteaux adaptés à divers usages (le couteau à pain, par exemple, est denté, tandis qu’un couteau à découper la viande a une lame lisse, très fine et tranchante), poêles et casseroles, spatules, fouet, rouleau à pâtisserie.

Ces dernières années ont vu l’apparition d’ustensiles divers, comme le mixeur, le robot de cuisine et le four à micro-ondes. Certes, ces outils économisent beaucoup de temps de préparation et de cuisson, mais aucun n’a véritablement amélioré les résultats atteints par les techniques traditionnelles.

6 LITTÉRATURE CULINAIRE

La littérature culinaire (par opposition à la littérature gastronomique, plus ancienne) remonte à l’époque de Confucius, en Orient, et au Ier siècle av. J.-C., en Occident, lorsque fut rédigé le premier livre de cuisine, par l’épicurien romain Marcus Gavius Apicius. L’invention de l’imprimerie s’accompagna d’une prolifération de ce type d’ouvrages. Carême et Escoffier figurent parmi les plus célèbres auteurs de livres culinaires. Les classiques de la littérature culinaire sont régulièrement mis à jour et réédités.

  上一篇:  一个引起思考的故事

  下一篇:  浙江省法语介绍

相关资讯:
网站导航:
 四六级 指南 动态 经验 试题 资料  托福 指南 动态 经验 留学 备考
 雅思 指南 动态 机经 经验 辅导  公共英语 指南 动态 备考 试题 辅导
 日语 就业 辅导 留学 考试 报考  法语 资料 文化 考试 留学 辅导
 韩语 入门 口语 阅读 留学 文化  西语 辅导 资料 考试 留学 风采
法语零起点
200元/门
精讲法语知识,提升综合能力
课时数:20课时
实用法语
100元/门
讲解会话词汇,打通听说障碍
课时数:5课时
学员 neiawl:
因为身体的原因,两个月没有去学校上课。可是法语课自学真的很难,还要期末考试,头都大了。还好报了外语教育网的课,前些天开学查了成绩,法语课居然过了。真的要感谢网校的王程老师,没有您的讲解与帮助,我也许真的就挂科了。
学员 cbeik:
从看《天使爱美丽》开始喜欢法语,但教授法语的机构寥寥无几,尤其是在保定这样的中小城市。从论坛上看到了外语教育网的法语课程,于是听了听,真是令我喜出望外。不仅老师讲得好,价格也很便宜,很喜欢这门课程!
学员 ngwr479:
感谢王程老师,通过学习您的课程,我的法语提高了很多。祝愿老师身体健康,万事顺利!
学员 iruytiw:
学习了外语教育网法语零起点课程,才知道原来法语可以这么轻松的掌握。网校的法语辅导资料很全面,每天清晨最重要的事情就是关注法语栏目,学习法语。感谢网校的大力帮助!
学员 ghjsdfg:
法语王程老师讲课真地道,我以后就在外语教育网学习啦!
学员 yubabuneng1:
真是轻松活泼,生动有趣,让人欲罢不能的法语课程。这4个多月来,几乎每天早晨都伴随着王程老师甜美的声音去上班,原来学法语也可以这么有趣!哈哈,决定继续坚持下去,到今年年底,一定会取得更大的成绩!加油!!!
学员 fayuduyin:
我觉王程老师讲的真不错。这两个月的课余时间全花在法语读音上了,感觉收获很大,过得很充实。我还会继续把法语学下去的,大家都要加油。
学员 fayuwe:
 都说法语是世界上最美的语言,所以我报了法语零起点班学习法语。学起来才知道,法语真的很难。不过好在王程老师讲得很好,很细致,发音也好听,就像在念诗一样。真的很感谢王程老师,愿你越来越美,网校越来越好。
版权声明
   1、凡本网注明 “来源:外语教育网”的所有作品,版权均属外语教育网所有,未经本网授权不得转载、链接、转贴或以其他方式使用;已经本网授权的,应在授权范围内使用,且必须注明“来源:外语教育网”。违反上述声明者,本网将追究其法律责任。
  2、本网部分资料为网上搜集转载,均尽力标明作者和出处。对于本网刊载作品涉及版权等问题的,请作者与本网站联系,本网站核实确认后会尽快予以处理。
  本网转载之作品,并不意味着认同该作品的观点或真实性。如其他媒体、网站或个人转载使用,请与著作权人联系,并自负法律责任。
  3、本网站欢迎积极投稿
  4、联系方式:
编辑信箱:for68@chinaacc.com
电话:010-82319999-2371